• Le côlon irritable, quoi manger et quoi ne pas manger?

    Quels sont les symptômes du côlon irritable? Et comment les atténuer?

Douleur abdominale, ballonnements, crampes, constipation, diarrhée… Ça sent le côlon irritable! Tous ces symptômes mis ensemble, présents plusieurs jours par semaine, voire quotidiennement, sont effectivement signes du côlon irritable. Ça nuit évidemment à ta qualité de vie, si c’est le cas. Mais on souffre tous de ces troubles gastro-intestinaux désagréables de temps à autre… Il ne faut pas virer fou!

BON À SAVOIR : Tu n’as pas le côlon irritable, mais tu as des selles blanches? Consulte cet article pour tout savoir sur les selles blanches!

Le syndrome du côlon irritable (SCI), c’est quoi?

Le syndrome du côlon irritable est une maladie fonctionnelle du système gastro-intestinal. Contrairement à la maladie de Crohn, aucun changement au niveau structurel n’est présent. C’est plutôt la fonction du système digestif qui est altérée.

Quels sont les symptômes du côlon irritable?

Tel que mentionné, des symptômes comme les douleurs abdominales, les flatulences, la constipation, la diarrhée, les changements dans les habitudes de défécation et une sensation d’élimination incomplète sont présents.

Le traitement nutritionnel du côlon irritable

Le traitement nutritionnel vise à normaliser le transit intestinal et à réduire les douleurs abdominales, les flatulences et les gaz rectaux et à maîtriser la constipation et la diarrhée. En effet, l’aspect psychologique dans les phases aigües de la condition n’est vraiment pas à négliger. Or, un traitement visant la diminution de l’anxiété, la gestion de l’humeur ou l’augmentation de l’activité physique ont démontré une amélioration des symptômes.

Le côlon irritable, quoi manger?

Les recommandations alimentaires visent à diminuer l’hyperstimulation et l’hyperdistension (gonflements importants) des intestins qui provoquent les inconforts. Tu ne sais pas quoi consommer davantage pour parvenir à diminuer tes inconforts? Eh bien, le côlon irritable n’a maintenant plus de secrets pour toi!

Mange beaucoup de fibres solubles

Les fibres solubles participent aux phénomènes de digestion et sont super douces pour l’intestin. Pourquoi? Car elles se transforment en gel lors de la digestion et ainsi n’augmentent pas l’irritation! Mais attention! Ce n’est pas le cas des fibres insolubles.

Comment les fibres solubles diminuent-elles les selles molles?

Les fibres solubles sont transformées en acides gras à chaînes courtes, des composés qui stimulent la réabsorption de l’eau et du sodium dans le côlon, ce qui diminue les selles molles.

Consomme alors des fibres solubles à tous les repas et à toutes les collations! Diminue aussi les fibres insolubles, surtout celles provenant du blé entier, puisqu’elles sont souvent irritantes et accentuent la diarrhée ou les selles molles.

Bon… Dans quels aliments les fibres solubres se retrouvent-elles? Dans l’avoine, l’orge, les fruits, les légumes frais et les légumes secs (haricots, lentilles, pois chiches)!

ENCORE BON À SAVOIR : Découvre quels sont les aliments riches en fibres!

Le côlon irritable, quoi ne pas manger?

Contrairement aux fibres, certains aliments ou produits sont à éviter pour réduire tes symptômes du côlon irritable. Quels sont-ils?

Coupe dans les matières grasses

Certains mouvements de l’intestin sont stimulés par les matières grasses. Tu comprendras donc qu’il est préférable de réduire ta consommation d’aliments riches en matières grasses. Bye bye la crème, les fromages à pâte molle, les pâtisseries et les biscuits, les frites, la mayonnaise… Du moins, pas à tous les jours!

BON DANS LA BOUCHE : Qui a dit que les frites, c’était seulement fait à base de patates? Fais un compromis pour ton côlon irritable et concocte des frites maison de pois chiches! Tu verras… Ce n’est pas vraiment un compromis au final tellement c’est bon!

Limite ta consommation d’aliments qui fermentent

La fermentation s’accompagne d’un dégagement de gaz qui crée des mouvements dans l’intestin. Réduis alors ta consommation d’aliments fermentés et de choux (brocoli, chou, navet, chou de Bruxelles, chou-fleur) pour limiter tes symptômes du côlon irritable.

Élimine les aliments irritants de ton régime

Quels sont les aliments irritants? Eh bien, opte pour des légumes cuits (qui ont des fibres plus tendres) plutôt que des légumes crus qui sont plus irritants. Aussi, les aliments acides comme le café, le thé, l’alcool, les agrumes, la tomate et le chocolat constituent aussi des aliments irritants. Finalement, limite les épices!

Psst! Pour plus d’aliments à éviter, continue ta lecture!

5 trucs pour un bon régime alimentaire avec le côlon irritable

Pour t’aider à vivre avec ton côlon irritable, BPT te propose 5 trucs super simples, mais qui ont un impact significatif sur ton quotidien. D’ailleurs, ce sont aussi des astuces bonnes pour toi, toi qui n’as pas le côlon irritable, mais qui veux prendre soin de ta santé!

  • Mange de petits repas en évitant les repas copieux;
  • Vise un bon apport liquidien, donc de 2 à 2,5 L par jour d’eau;
  • Ne saute pas de repas pour favoriser une bonne élimination;
  • Mange lentement et mastique bien;
  • Bouge et favorise des activités pour diminuer ton stress.

5 aliments à éviter avec le côlon irritable

Au contraire, certains aliments et produits sont à éviter! Découvre les 5 habites à éviter quand tu as le côlon irritable :

  • Limite les aliments qui te font avaler de l’air pour diminuer les ballonnements (gomme à mâcher, boisson gazeuse et eaux gazéifiées);
  • N’opte pas pour une alimentation riche en lipides qui pourraient empirer les symptômes;
  • Évite les sucre-alcools (type d’édulcorant) comme le sorbitol, le mannitol et le xylitol qui peuvent entrainer ou exacerber la diarrhée;
  • Tente d’éliminer des aliments fermentescibles qui peuvent causer des flatulences (légumineuses, oignons, légumes de la famille des choux, maïs, céleri, carotte, raisin, bananes, prunes, blé, pois, pomme crue, ail);
  • Élimine la caféine, l’alcool et les épices fortes de ton régime alimentaire.

En résumé !

Bref, tiens un journal alimentaire avec les aliments mangés, les aliments évités, le cycle menstruel, les évènements stressants, les jours de repos ou de congé pour t'aider à identifier les sources des crises! Identifie des aliments problématiques et évite-les pour un bon traitement nutritionnel du côlon irritable!

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à notre infolettre pour ne rien manquer!

Les dernières nouveautés, de délicieuses recettes et une tonne de conseils santé, c'est bon pour toi!