Les consommateurs sont de plus en plus soucieux de la provenance des aliments qu’ils achètent. Le mouvement manger local gagne en popularité. C’est tant mieux, puisqu’on est particulièrement choyés au Québec et au Canada. Une grande variété d’aliments cultivés ici nous est offerte. En saison estivale, les fruits et légumes abondent les marchés publics. La plupart d’entre nous sont familiers avec les petits fruits (fraises, framboises, bleuets…) et les pommes du Québec. Mais connais-tu les baies nordiques du Québec?

Bon à savoir : le territoire québécois est également propice à la production de petits fruits adaptés au climat boréal? Découvre les baies nordiques encore méconnues qui surprendront assurément tes papilles!

Les baies nordiques du Québec, c’est quoi?

Il existe plusieurs variétés de baies nordiques au Québec. En connais-tu? C’est du bonbon tellement c’est bon!

1. Les bleuets sauvages 

Les bleuts sauvages se retrouvant en abondance dans la région du Saguenay Lac St-Jean, leur renommée n’est certainement plus à faire. Les bleuets sauvages poussent sur de plus petits arbustes que les bleuets cultivés.

Psst! Ils se démarquent par leur goût exceptionnel : frais et sucré à point!

On se délecte en les ajoutant en garniture sur des crêpes, des gaufres, des salades de fruits ou encore sur des salades vertes. On profite de l’abondance en saison estivale, et on les transforme en délicieuse confiture pour profiter de leur bon goût toute l’année. 

2. Les canneberges

Bon à savoir : le Canada est le deuxième plus important producteur de canneberges au monde!

Cette baie rouge est consommée fraîche, séchée ou encore surgelée. Son goût légèrement acidulé se marie à merveille aux viandes braisées ou rôties, au saumon, au chou rouge, aux fromages, aux tartes et bien plus. 

3. La Camerise, le chèvrefeuille comestible ou haskap 

Très connue dans la région de Saguenay, cette petite baie ressemble à un bleuet en forme allongée et cylindrique. Son goût unique et complexe tire sur le cassis, la framboise et le bleuet. Sa chair est de couleur pourpre, ce qui lui confère une riche teneur en antioxydants. Ses saveurs sont en vogue par les grands chefs qui souhaitent la mettre à l’honneur au menu. Cette baie est récoltée tôt en saison (début juillet) ce qui met la table pour la récolte des bleuets qui arrive peu après. 

Psst! Tout comme le bleuet, la camerise peut être transformée en confitures, tartinades, tartes, muffins… C’est trop bon!

4. L’aronia 

Cultivée entre autres au Québec, cette baie est encore assez méconnue, et sa culture est à ses débuts. Ce fruit est peu consommé frais en raison de son goût astringent et aigre en bouche. En ce sens, les produits transformés comme les gelées, les confitures et les vinaigres fins seraient plus prometteurs. Cette baie est de couleur noire, et sa chair est rouge. Son jus pourrait potentiellement servir de colorant pour l’industrie alimentaire.

5. La baie de l’argousier 

Le fruit orangé de l’argousier regorge d’une foule de nutriments notamment la vitamine C, les antioxydants et les polyphénols, ce qui en fait un fruit très prisé à travers le monde. Cette perle orangée est aussi cultivée ici, au Québec.

Psst! Sa couleur vive égayera aussi tes salades, gelées, chutney, muffins…

6. La baie de l’amélanchier

L’amélanche est le fruit de l’amélanchier. Son goût tire sur le bleuet et l’amande. Cette baie était très populaire lorsque le mode de vie des années 60 mettait encore à l’honneur l’autocueillette pour se nourrir. Aujourd’hui, on retrouve ce fruit un peu partout au Québec, mais il est particulièrement populaire au Manitoba et en Saskatchewan. On surnomme d’ailleurs cette baie Saskatoons berries. Il faut rester à l’affût pour profiter de son goût exquis puisque ces petits fruits sont mûrs vers la fin du mois de juin. La saison se termine déjà à la fin du mois de juillet. L’amélanche se mange fraîche et se combine bien aux plats sucrés et salés.

Psst! Cette baie rehaussera à merveille les parfaits au yogourt, les coulis de fruits ou encore les cocktails festifs. 

Les caractéristiques des baies du Québec

Cet attribut permet aux producteurs d’adopter des pratiques agricoles plus responsables en réduisant notamment les pesticides utilisés sans altérer la qualité du produit.

Toutes aussi savoureuses les unes les autres, les baies locales possèdent diverses caractéristiques différenciatrices. Mais qu’ont en commun les baies nordiques du Québec? Tout d’abord, elles bénéficient du même type de climat. En effet, ces petits fruits du Nord résistent au grand froid et sont adaptés au climat boréal québécois. Il s’agit même d’une certaine protection, puisqu’ils sont moins sensibles contre les maladies et les ravageurs comme les insectes.

De loin, ces baies nordiques se distinguent aussi par leur riche contenu en antioxydants. Ces antioxydants sont reconnus pour leurs effets protecteurs contre les maladies liées au vieillissement, notamment le cancer, et pour leurs bienfaits sur la santé cardiovasculaire. Par ailleurs, au même titre que les autres fruits, ils renferment une foule de vitamines et minéraux et permettent à la fois de varier et d’augmenter ton apport quotidien en fruits. 

Les petits fruits toxiques du Québec

Attention! La prudence est de mise. Bien qu’il puisse être tentant de découvrir ces baies lors de tes prochaines excursions en forêt, il vaut mieux faire preuve de prudence avant de consommer quoi que ce soit. Bien que certains fruits sauvages puissent être délicieux et nutritifs, d’autres s’avèrent toxiques. Si tu désires découvrir de nouveaux fruits sauvages, vaut mieux les cueillir dans un centre qui s’y spécialise ou encore les retrouver sur le marché.

Tu seras évidemment gâtés dans la région du Saguenay Lac St-Jean où l’on en retrouve plusieurs.  

En résumé !

Toute compte fait, que ce soit pour leur profil nutritionnel, leur riche teneur en antioxydants, leur goût unique, pour apporter de la variété au menu ou encore pour en apprendre davantage sur la culture des petits fruits nordiques, toutes les raisons sont bonnes pour les apprécier. C'est trop bon pour ne pas en parler! Bonne découverte! 

Terme connexe

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à l'infolettre pour ne rien manquer!

Les nouveautés, de délicieuses recettes et une foule de conseils pratiques, c'est bon pour toi!