Avec la saison des terrasses qui commence, rien de mieux que de te retrouver entre amis autour d’une tablée remplie de boissons rafraîchissantes. Tu aimes vraiment commander des Caesars, car c’est frais en bouche et parce que tu adores le jus de tomate? Tu n’es pas le seul! Rendons gloire au cocktail le plus emblématique au pays! En effet, selon des statistiques publiées en 2016 par la compagnie Mott’s Clamato, les Canadiens auraient consommé plus de 398 millions de Caesars, donc l’équivalent de plus d’un million de cocktails par jour.

BON À SAVOIR : Savais-tu que c’est en 1969 qu’un barman Albertain nommé Walter Chell a inventé le cocktail Caesar, aujourd’hui l’une des boissons les plus populaires au pays, lorsqu’il a mélangé à la vodka avec du jus de palourde et de tomate, de la sauce Worcestershire et d’autres épices? Qe l’on en soit amateur ou non, on ne peut nier que le Caesar est reconnu comme une boisson typiquement canadienne à travers le monde. Découvre la recette classique du Bloody Caesar juste ici!

Le Bloody Caesar, un cocktail fièrement canadien

De ce fait, il n’est pas surprenant que les célébrations autour de la Journée nationale du Caesar, qui arrive toujours le jeudi précédant la longue fin de semaine de mai, gagnent en popularité chaque année. Afin de marquer le coup, des événements dans divers bars et restaurants auront lieu partout au pays : concours de cocktails, prix d’amis sur les Caesars, recettes spéciales, bref, tout pour mettre le Caesar de l’avant.

Quelle est la différence entre le Bloody Caesar et le Bloody Mary?

Tu te demandes possiblement quelle est la différence entre ce fameux cocktail et son cousin le Bloody Mary? Eh bien, c’est aujourd’hui qu’on répond à cette question très populaire!

En fait, la principale différence entre ces deux boissons est l’ingrédient clé utilisé, soit le classique jus de tomate pour le Bloody Mary et le jus de palourde et de tomate pour le Bloody Caesar. Notamment, cette caractéristique rend le Caesar beaucoup plus facile à personnaliser, en laissant place à la créativité.

Walter : le Bloody Caesar prêt-à-boire

D’ailleurs, la compagnie canadienne Walter offre une version prêt-à-boire de ce breuvage alcoolisé, créée à partir d’ingrédients naurels et locaux. Ceux-ci proviennent du lieu de production de l’entreprise à Toronto. En plus, ce format peut être très apprécié si tu n’as pas le temps de préparer toi-même ton cocktail ou quand tu dois vite rejoindre tes amis pour le premier barbecue de la saison.

Cette compagnie a aussi conçu un mélange d’épices très intéressant. Il est fait de flocons de sel, de poivre noir concassé, de sucre de canne biologique, d’herbes et d’épices sélectionnées avec soin pour décorer vos Bloody avec classe. Il s’agit de leur Garniture César vendue en un pratique format de 140 g.

Le spiritueux Pomodoro : à la conquête du Bloody!

Une alternative québécoise qu’on aime particulièrement est le spiritueux Pomodoro de l’entreprise montréalaise Iberville, qui donnera un effet WOW à ton Bloody Caesar. Cette vodka aromatisée à la tomate te charmera sans aucun doute dès la première gorgée! Grâce à ses arômes de tomate et de basilic, tu te transporteras dans un jardin, lors d’une journée chaude d’été. Apprends comment pimper ton Caesar en cinq façons juste ici.

Le Bloody Caesar : un cocktail santé?

Malgré l’accessibilité du Bloody Caesar autant dans les restaurants que dans les allées des supermarchés, il peut être pertinent de le préparer soi-même. Le cocktail de palourde et de tomate regorge de sucres ajoutés. Cela le rend un peu moins attrayant côté santé. Effectivement, la pâte de tomate n’apparaît qu’en onzième position dans sa liste d’ingrédients. Ainsi, il n’est pas surprenant de constater les 11 g de sucres ajoutés pour une tasse de ce mélange commercial. Effrayant, n’est-ce pas?

Un Bloody Caesar FACILE à recréer!

De ce fait, il est intéressant de concocter ta propre préparation en utilisant de bons ingrédients tels que des épices, du jus de palourde et du jus de tomate. Ainsi, cette tactique te permettra de réduire la proportion de sodium de ton breuvage pour descendre jusqu’à 13 % de la valeur quotidienne recommandée. Assurément, cela représente une option beaucoup plus saine. Ainsi, cela te permettra de savourer ton Caesar sans culpabilité!

Les conseils de Fanny Gauthier-Horel pour un Caesar réussi

Fanny Gauthier-Horel est propriétaire et enseignante chez Ateliers & Saveurs, une école offrant des ateliers de cuisine, de cocktails et de dégustations. Lors d’une entrevue avec celle-ci, Fanny nous a livré ses secrets pour rendre notre Bloody Caesar unique et différent.

Avant tout, il faut y aller avec ce que tu aimes. Par exemple, il est possible d’utiliser des herbes fraiches dans ce cocktail comme de l’estragon pour une touche anisée ou même de la coriandre pour lui donner un côté asiatique. L’imagination est la bienvenue dans ce processus, donc il est possible d’ajouter de la bière ou encore du vin blanc. En plus, il faut t’assurer d’avoir des produits frais et de qualité, car c’est avec de bons ingrédients que l’on fait de bons cocktails. Un bon dosage, c’est essentiel. En effet, un Caesar trop fort au niveau des saveurs, de l’alcool ou des épices ne sera pas agréable à boire.

Le Virgin Caesar à l’heure du sans alcool

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, depuis les années 2000, la consommation moyenne d’alcool a chuté d’environ 5 %. Cet intérêt grandissant pour les boissons non-alcoolisées tend à augmenter considérablement, ce qui pousse plusieurs à innover dans l’univers du mocktail.

Maintenant, tu te demandes peut-être comment rehausser la saveur d’un Virgin Caesar pour le rendre tout aussi attrayant qu’un Bloody Caesar alcoolisé? Ajoute tout simplement un peu de jus de yuzu qui donnera une note florale très intéressante, changer la saveur de la sauce piquante (un tabasco, Jalapeno ou chipotle), voire même un peu de sauce soja ou du jus d’olive qui parfumera assurément ton Virgin Caesar!

Cheers!

En résumé !

Le Bloody Caesar est un cocktail ultra polyvalent qui peut être consommé à l'année, à toute heure du jour (même au déjeuner!) et même parfois avec les garnitures les plus inusitées. Certains préféreront toutefois la version classique. Bref, il y en a pour tous les goûts.

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à l'infolettre pour ne rien manquer!

Les nouveautés, de délicieuses recettes et une foule de conseils pratiques, c'est bon pour toi!