Les fines herbes ont sans aucun doute gagné leur place dans la cuisine, permettant de rehausser tes mets et d’y ajouter de la fraîcheur. Au grand bonheur des amateurs de cuisine, plusieurs variétés sont disponibles dans les commerces, ce qui permet une multitude de saveurs. Découvre les diverses herbes fraîches et leur polyvalence!

Les différents types d’herbes

Les herbes fraîches se classent selon 2 catégories distinctes.

Les fines herbes

La première regroupe les plantes herbacées ou tendres surnommées aussi les fines herbes. Celles-ci peuvent être consommées entièrement afin d’assaisonner des mets. Le persil, la coriandre, la ciboulette, l’estragon, le cerfeuil, le basilic, la menthe ainsi que la mélisse en sont quelques exemples.

Psst! Le jardinier paresseux a fait un article sur les fines herbes!

Les plantes tigueuses

La deuxième sorte d’herbes inclut les plantes dites ligueuses qui, elles, poussent généralement sous forme de petit buisson. Une partie de la plante comme ses feuilles ou ses fleurs sera consommée. Dans cette catégorie se retrouvent le thym, le romarin, l’origan, le laurier, la sauge, la marjolaine, l’hysope, la sarriette et la lavande.

Bien choisir tes herbes

Lorsque tu achètes des fines herbes, choisis celles dont les feuilles sont les plus vives et les plus croquantes. Assure-toi qu’elles soient les plus intactes possible, sans froissement, décoloration ou moisissure afin qu’elles se conservent longtemps.

Planter des fines herbes à la maison?

Plusieurs facteurs entrent en jeu lorsque tu souhaites cultiver tes propres herbes. Plus précisément, il faut considérer la sorte d’herbe, le contenant dans lequel tu la fais pousser ainsi que le moment de l’année. En effet, certaines plantes sont dites annuelles, c’est-à-dire, qu’elles ne durent qu’une période de l’année comme le basilic, le romarin, le laurier, le persil et la coriandre. Il faut donc un nouveau plant l’année suivante.à

Il n’est donc pas conseillé de garder le même plant l’année d’après.

Toutefois, le persil, le romarin et le laurier peuvent vivre plus longtemps s’ils sont entreposés dans un endroit chaud et ensoleillé durant l’hiver. La coriandre est difficilement cultivable en pot, puisqu’elle monte rapidement en graine avant de mourir. De plus, le persil a un goût plus amer la deuxième année et ne produit que très peu.

Les plantes vivaces peuvent, elles, renaître au printemps, comme la ciboulette, l’estragon, la marjolaine, la mélisse, la menthe, l’origan, la sauge et le thym. Elles sont également plus résistantes que les plantes dites annuelles. Par contre, la sauge, qui est considérée comme une plante vivace, ne l’est pas dans notre climat, car les températures du Québec se retrouvent souvent en dessous de – 15 °C l’hiver. Il est donc préférable de la transplanter dans un pot à l’abri pour l’hiver.

Psst! Essaie de cultiver différentes variétés de basilic comme le très joli basilic pourpre! Consulte notre article sur les semis pour plus d’informations sur comment planter tes semis d’herbes fraiches!

Des conseils pratiques afin d’entretenir tes plants d’herbes fraiches à la maison

Lorsque tu entres à l’intérieur tes herbes du jardin à l’arrivée des temps plus frais, dispose-les près d’une fenêtre bien ensoleillée. Cependant, assure-toi de ne pas les placer directement contre la fenêtre, car elles risquent d’attraper froid! De plus, durant l’hiver, les périodes d’éclairage sont beaucoup plus courtes, donc munis-toi d’une lampe LED de type néon spécialement conçue pour les plantes avec une minuterie. Il s’agit d’un choix judicieux si tu veux offrir à tes herbes un temps d’ensoleillement optimal. Tu peux les éclairer entre 14 et 18 heures par jour.

Note cependant qu’elles auront besoin d’un certain temps d’adaptation à leur nouvelle source de lumière, qui ne devrait durer que quelques semaines.

Les plantes qui se cultivent relativement bien à l’intérieur

Un bon entretien est toutefois nécessaire afin de t’assurer de leur survie.

1. Le basilic

L’entretien de cette herbe se fait bien à l’intérieur durant le printemps, puisque le temps d’ensoleillement est plus élevé. Puis, sors le plant l’été pour qu’il soit plus vigoureux. Cependant, il est plus difficile de le garder à l’année, car il aime la chaleur autant le jour que la nuit et nécessite un bon éclairage.

2. La ciboulette

La croissance est plus faible à l’intérieur, car ce plant a besoin de beaucoup de lumière. Sors-le au plein soleil à partir du printemps et rentre-le seulement à l’automne après quelques nuits de gel. Puis, la ciboulette doit être taillée afin qu’elle reprenne sa croissance.

3. Le romarin

La survie de cette plante requiert un endroit ensoleillé et une bonne humidité ambiante dans une pièce peu chauffée, comme dans un jardin estival.

4. Le persil

L’emplacement du persil peut être au soleil ou à la mi-ombre. Il doit également être dans un endroit frais. Sa croissance va toutefois ralentir à l’intérieur, mais il pourra survivre tout l’hiver.

5. La menthe

La plantation doit se faire dans un pot ne contentant aucune autre plante. Il faut aussi que sa terre soit bien humide. Alors veille à l’arroser abondamment.

6. La sauge

L’entreposage de cette herbe doit être dans une pièce peu chauffée avec beaucoup d’ensoleillement. Sa terre ne doit jamais sécher complètement. Il faut donc l’arroser un peu plus souvent, comme pour la menthe.

Psst! Certaines herbes se cultivent mieux que d’autres, mais l’ensoleillement est l’un des critères les plus importants pour la plupart de celles-ci.

Herbes fraîches ou herbes séchées?

Contrairement aux épices séchées, les fines herbes tolèrent moins bien les cuissons de longues durées comme les mijotés ou les braisés. Il est donc préférable de les ajouter en fin de cuisson ou avant le service. Lors de la préparation de plats froids comme les vinaigrettes, les salades ou les boissons, il est plutôt conseillé d’intégrer les herbes fraîches au début de la préparation afin que la saveur s’imprègne bien dans le mets.

Les fines herbes séchées n’ont pas la même saveur distinctive que les herbes fraîches, surtout lorsqu’il s’agit de plantes tendres, comme le basilic, le persil, la coriandre, la ciboulette et la menthe. La différence est flagrante, mais si tu n’en as pas sous la main, mets 3 fois moins d’herbes séchées que ce que la recette demande en herbes fraîches.

Pour la situation inverse, il en faudra environ 3 fois plus afin d’apporter la même intensité, car le goût est moins concentré. Cependant, il est toujours préférable d’aller progressivement dans l’ajout de tes herbes, puis d’ajuster la quantité après avoir goûté à la préparation.

En résumé !

Les herbes fraîches sont des ingrédients uniques et pratiques à avoir sous la main lorsque tu cuisines. En effet, ces plantes apportent de multiples saveurs qui ne demandent qu’à être intégrées au sein de tes mets préférés.

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à l'infolettre pour ne rien manquer!

Les nouveautés, de délicieuses recettes et une foule de conseils pratiques, c'est bon pour toi!