Déjà présentes dans bien des grandes villes canadiennes dont Calgary, Vancouver et Toronto, les banques de lait maternel revêtent d’une importance capitale pour les mamans qui accouchent d’enfants prématurés et qui ont de la difficulté à maintenir une production de lait suffisante. Au Québec, l’organisme Héma-Québec gère l’inventaire de la banque de lait maternel de la province et s’assure que les hôpitaux soient toujours bien approvisionnés. C’est définitivement une pratique méconnue du grand public… À toi de la découvrir!

Psst! Les enfants grandissent et ont parfois de la difficulté avec la nourriture… Voici les trucs gagnants!

Qui a recourt aux banques de lait maternel? 

Parfois, il arrive que la nouvelle maman soit malade, qu’elle soit sous médication qui l’empêche d’allaiter ou que le stress de voir son bébé hospitalisé empêche tout simplement la production de lait. Les mamans qui ont des grossesses multiples et qui n’arriveraient pas à avoir une production abondante pourraient également recourir aux banques de lait. Dans ces situations, les hôpitaux ont accès à du lait maternel congelé garantissant ainsi que le bébé aura recours à ce lait plutôt qu’à des préparations lactées.

As-tu le profil de l’emploi?

Les mères qui répondent aux critères de qualification doivent recueillir leur lait à la maison, le congeler, puis l’acheminer à Héma-Québec. Pour pouvoir donner, les mères doivent notamment :

  • Être en bonne santé;
  • Allaiter leur bébé et avoir une surproduction de lait;
  • Être non-fumeuse;
  • Ne pas être infectée par le virus du SIDA (VIH), le virus du lymphome humain à cellules T (HTLV I/II), l’hépatite B, l’hépatite C et la syphilis.

Il n’y a pas de quantité minimale de lait maternel qui doit être recueillie par la mère donneuse. Il s’agit déjà d’un geste très altruiste, alors chaque once amassée est la bienvenue. Il faut aussi savoir qu’on ne doit pas rajouter du lait fraichement recueilli par-dessus du lait déjà congelé, donc chaque don doit être entreposé individuellement.

Le lait recueilli est ensuite soumis à des analyses biochimiques afin de déterminer sa valeur nutritionnelle, puis est pasteurisé afin d’éliminer les virus et les bactéries qui pourraient s’y retrouver. Le lait est à nouveau soumis à des analyses microbiologiques après la pasteurisation, puis est entreposé au congélateur avant d’être distribué aux hôpitaux pour le traitement de grands prématurés.

Bon à savoir!

Selon les études, on note que plusieurs éléments nutritifs essentiels du lait maternel sont préservés, malgré la congélation et la pasteurisation. C’est le cas, entre autres, des oligosaccharides, des vitamines (A, D et E), du lactose, du facteur de croissance épidermique et des acides gras polyinsaturés. Toutefois, on y retrouve un peu moins de vitamine B, dont l’acide folique.

En résumé !

En bref, les banques de lait maternel répondent à un besoin grandissant auprès de nouvelles mamans qui désirent donner ce qu’il y a de meilleur à leur enfant, mais qui, en des circonstances bien précises, n’y arriveraient tout simplement pas.

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à l'infolettre pour ne rien manquer!

Les nouveautés, de délicieuses recettes et une foule de conseils pratiques, c'est bon pour toi!