Tomate verte et tomatille, est-ce la même chose? La première n’a pas complété son processus de mûrissement, alors que la deuxième est ultra savoureuse. Par ailleurs, tu as peut-être déjà entendu que consommer des tomates vertes pourrait s’avérer une expérience dangereuse. Sont-elles toxiques? Elle semblent pourtant voler la vedette de plusieurs plats et plus particulièrement en Amérique du Sud. Or, en réalité, s’agit-il toujours de la tomate verte?

Qu’est-ce qu’une tomate verte?

Une fois au marché du coin, tu vois une tomate verte. Immédiatement, deux pensées viennent à toi : s’agit-il d’une nouvelle variété de tomate ou plutôt d’un fruit non mûr? Au fond, peut-être même que c’est une tomatille – ou un tomatillo! Normal, car tous ces choix se ressemblent.

Si, par mégarde, tu achètes une tomate verte trop jeune, tu n’auras pas de problème à la faire mûrir chez toi. Au même titre que d’autres fruits climactériques tels que la banane ou l’avocat, il te suffira de laisser tes tomates à la température de la pièce, sans soleil direct. Pour accélérer le mûrissement, tu n’as qu’à les envelopper dans un papier essuie-tout, un sac en papier brun ou encore dans un linge de table. De la même façon, tu peux aussi cueillir les tomates vertes de ton potager en fin de saison pour éviter le gel et les laisser mûrir à l’intérieur!

On dit de la tomate qu’elle est un fruit climactérique.

Et la tomatille, elle?

De son nom latin Physalis ixocarpa, la tomatille fait partie de la famille des solanacées, tout comme les tomates. Si ce n’est de sa couleur, elle ressemble à une tomate classique. Par contre, elle prendra des teintes variant du vert au violacé tout en passant plutôt par le jaune lorsque mûre. De plus, on la considère plus comme étant une baie, au sens botanique du terme.

Au moment de cueillir la tomatille, on retrouve le fruit enveloppé dans une fine membrane veinée. Cette dernière est semblable à du papier qu’on appelle « calice ». Cela dit, la membrane n’est pas comestible. Eh non! Ici, il ne s’agit pas d’un mot religieux! Aussi, sa chair acidulée et plus prononcée que les autres variétés de physalis.

Tomatillo et physalis

La tomatille est-elle dans la même famille que la cerise de terre?

As-tu déjà remarqué que la cerise de terre ressemble drôlement à la tomatille? Certes, leur couleur est différente tout aussi bien que leur taille. Eh bien, ce sont deux cousines! Leur nom latin comporte le terme physalis, qui lui, réfère à la forme de la fleur commune à ces deux aliments. Malgré leur apparence similaire, leur saveur diffère. En effet, la saveur de la cerise de terre est légèrement plus fruitée et avec une touche d’astringence. La tomatille n’a pas non plus la même saveur que la tomate verte!

Et si la tomate verte était toxique…

Les plants de tomates contiennent des glycoalcaloïdes, une substance toxique se trouvant dans les espèces végétales de la famille des Solanacées comme la tomate. Ces substances, dont la α-tomatine et la solanine, s’accumulent dans les tissus du plant et plus particulièrement dans ses fruits verts immatures. Voilà pourquoi on entend parfois que la tomate verte est toxique!

De son côté, la concentration en glycoalcaloïdes dans le fruit diminue progressivement lors du mûrissement de la tomate. Par conséquent, il n’y a aucun risque à consommer les belles tomates colorées! Il faut savoir que ces substances indésirables servent de barrière aux pathogènes et aux prédateurs de la plante! Le rôle de ces substances toxiques est primordial pour la survie de tes plants de tomates.

La solanine dans la tomate verte

Sache qu’il faudrait ingérer une grande quantité de tomates vertes non mûres pour ressentir des effets néfastes avec ce soi-disant « poison ». Bien que les effets de la solanine se fassent ressentir à petite dose – il faut toutefois atteindre un seuil minimal de 25 mg de solanine pour que les effets se manifestent. Savais-tu qu’une dose supérieure à 400 mg serait létale? Plus précisément, le contenu moyen en solanine d’une tomate verte est de 32 mg/100 g. De ce fait, il te faudrait alors ingérer plus d’un kilo de tomates vertes pour t’empoisonner.

À petite dose, la solanine se manifeste principalement par des troubles gastro-intestinaux et neurologiques. Les symptômes comprennent notamment de l’inconfort au niveau digestif. Plus précisément, on parle de nausées, de la diarrhée, des vomissements, des crampes d’estomac et même des brûlures de la gorge! Ensuite, peuvent survenir une dysrythmie cardiaque, des cauchemars, des maux de tête, des étourdissements, des démangeaisons, de l’eczéma, des problèmes de thyroïde, une inflammation et des douleurs dans les articulations.

Quant à elle, la tomatine est seulement présente en petite quantité dans les tomates non mûres. De plus, on la retrouve majoritairement dans les feuilles et les racines des tomates. Par conséquent, elle est beaucoup moins dommageable lors de la consommation.

  • La tomate, un légume ou un fruit?

    Savais-tu que la tomate, la tomatille, l’aubergine, les poivrons et les pommes de terre font partie de la famille botanique des solanacées. Bien qu’on apprête ces aliments comme des légumes, la plupart sont en fait des fruits! Autre fait étonnant, dans le cas de la pomme de terre, on mange le tubercule (ce qui pousse dans la terre), alors que la plante produit également un petit fruit vert qui ressemble à une tomate! Attention! Qui plus est, ce fruit est impropre à la consommation!

Recettes avec la tomate verte : peut-on vraiment la cuisiner?

Quoiqu’il en soit, la tomate verte non mûre peut tout à fait être mangée, mais seulement lorsque cuite. Par exemple, sautée à la poêle, frite dans l’huile, marinée dans une préparation salée et vinaigrée ou réduite en jus, sauce ou coulis ne sont que quelques façons d’apprêter la tomate verte! Même une crème de tomate concoctée avec ce fruit vert fera un repas d’une couleur exquise! Sinon, la tomatille, quant à elle, est utilisée sensiblement de la même manière que la tomate verte, si bien qu’on l’utilise pour concocter une délicieuse salsa verde.

En résumé !

Voilà! Les tomates de couleur verte et les aliments ayant la forme d'une tomate n’ont maintenant plus de secrets pour toi. Par ailleurs, tu en sais probablement plus sur la soi-disant toxicité des tomates vertes. Ainsi, tu pourras mieux faire la différence entre tous ces végétaux afin de t’assurer de ne pas en consommer qui seraient non comestibles!

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à l'infolettre pour ne rien manquer!

Les nouveautés, de délicieuses recettes et une foule de conseils pratiques, c'est bon pour toi!