• Filet de saumon coupé en morceaux pour faire un tartare
  • Savourer du tartare sans danger

    Voici toutes les précautions à prendre pour cuisiner un tartare!

Quoi de mieux pour impressionner tes convives que de préparer un succulent tartare? Avec sa popularité grandissante, ce plat est devenu un must dans les menus. Toutefois, savais-tu que sa préparation exige plus d’attention que plusieurs autres mets? Sais-tu comment préparer un tartare sans danger? Quelles sont les précautions à prendre pour un tartare réussi et sécuritaire?

Prépare un tartare sans danger

Le tartare peut être apprêté à partir de divers protéines : bœuf, saumon, thon, pétoncles, canard… Les tartares végétariens sont aussi en vedette un peu partout, et c’est délicieux! Mais un tartare de poulet? Non merci.

Pourquoi éviter le tartare à la volaille?

Consommer de la volaille crue t’expose considérablement aux bactéries Salmonelle et Campylobacter. Puisque le tartare se mange cru, redouble de vigilance! La cuisson assure la destruction des micro-organismes dangereux pour la santé. Sans celle-ci, les risques de toxi-infection sont grandement augmentés. Donc, out est une question de salubrité!

Nos conseils pour préparer un tartare sans danger

1. Choisis une protéine de la meilleure qualité possible

Recherche l’appellation « qualité tartare » sur tes pièces de prédilection. Utilise ton bon jugement. Si un seul doute subsiste quant à la fraîcheur du produit, ne l’achète tout simplement pas.

  • Pour le poisson

    Favorise l’achat de poisson surgelé. La surgélation permet de détruire les parasites pouvant s’y retrouver. Si tu le désires frais, demande-le directement à ton poissonnier. Il saura t’aiguiller vers les meilleurs choix.

     

    Pour la viande

    Ne prends surtout pas la viande hachée, mais plutôt des pièces de viande intactes et intégrales.

2. Suis les mesures mesures préventives pour préparer un tartare sans danger

  • Lave-toi les mains avant et après le contact avec ce type d’aliment.
  • Mets un bain marie de glace sous le bol quand tu procèdes à la coupe. Ainsi, la protéine restera froide pendant que tu coupes la viande ou le poisson. C’est d’ailleurs pratique quand tu attends beaucoup d’invités et qu’il y a une grande quantité à préparer.
  • Conserve le tartare au frigo à ≤ 4 °C avant de le servir. Laisse-le le moins possible à température pièce.
  • Évite à tout prix la contamination croisée.
  • N’utilise surtout pas les mêmes couteaux pour couper tes légumes!

3. Conserve le tartare jusqu’à 24 h

Le tartare ne se conserve pas très longtemps, et ce, même s’il semble encore bon à première vue. Idéalement, tu dois le consommer dans les vingt-quatre heures suivant sa préparation. Un bon truc : cuisine seulement la quantité dont tu auras besoin, pas plus. Ainsi, tu éviteras d’être pris avec des restes.

4. Fais attention à tes choix au restaurant

Sache qu’opter pour un tartare est un choix un peu plus risqué considérant toutes les précautions qu’exige la préparation de ce plat. Si tu te trouves dans un restaurant dont le menu est exagérément long, évite de commander le tartare, même si tu en as envie, et tourne-toi plutôt vers la spécialité offerte sur place. Les restaurants qui se spécialisent dans la confection de tartares sont une valeur plus sûre. Le roulement est plus gros, ce qui assure la fraicheur du poisson ou de la viande. Rappelle-toi que bien souvent le tartare est déjà préparé ou pré-coupé avant de passer ta commande, ce qui augmente la surface d’exposition aux bactéries et, conséquemment, le risque de toxi-infections.

En résumé !

Si tu as déjà eu des problèmes gastro-intestinaux, des sueurs, des nausées ou des vomissements après avoir mangé du tartare dans un restaurant, évite ce supplice aux autres et appele immédiatement le MAPAQ (1 800 463-5023) ou remplis le formulaire en ligne. Ainsi, pour un tartare réussi, la qualité de l’ingrédient principal et de bonnes mesures d’hygiène et de salubrité sont les clés du succès. Sur ce, bon tartare! Pour plus de conseils, consulter la fiche « Tartare et sushi » sur le site du MAPAQ.

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à l'infolettre pour ne rien manquer!

Les nouveautés, de délicieuses recettes et une foule de conseils pratiques, c'est bon pour toi!