Depuis le début des années 2000, une multiplication des produits allégés dans les rayons des supermarchés est observée. Eh oui, c’est une répercussion de la perpétuelle guerre contre les gras! Les compagnies prenaient un malin plaisir à indiquer « 0 % m.g. » et « sans gras trans » sur leur emballage. Un souci de la quantité de gras que l’on consomme est alors exhacerbé. Or, de nouvelles recherches semblent illustrer que les gras provenant des produits laitiers, dont le yogourt, n’auraient pas les mêmes impacts sur la santé du cœur, au contraire!

Les gras : pas dans ton assiette!

On retrouve 4 types de lipides (gras) dans l’alimentation :

  • Les gras monoinsaturés;
  • Les gras polyinsaturés;
  • Les gras saturés;
  • Les gras trans.

Tout d’abord, les gras monoinsaturés et polyinsaturés sont souvent appelés les « bons » gras ». Ils se retrouvent dans les huiles d’origine végétale, les noix, les graines, les poissons et certains fruits comme l’avocat. La science les valorise beaucoup! Les aliments qui en contiennent font partie de plusieurs types d’alimentation associés à une meilleure santé en général, comme l’alimentation méditerranéenne.

Finalement, au banc des accusés, on retrouve toutefois les gras trans et les gras saturés. Ils sont surtout retrouvés dans les produits transformés, les viandes rouges, les charcuteries et même les produits laitiers.

Les bons gras des produits laitiers 

Or, l’effet de la consommation de produits laitiers sur la santé se situe dans une zone grise. Par contre, lorsqu’on s’intéresse plus particulièrement aux différents types de produits laitiers comme le fromage, le yogourt et le kéfir, on s’étonne des résultats! En effet, on remarque que ces produits, bien qu’ils contiennent des gras saturés, ne procureraient pas un risque d’accidents cardiovasculaires plus élevé.

Pourquoi? Les chercheurs avancent plusieurs hypothèses, dont la matrice particulière de ces aliments. On retrouve, dans le yogourt, plusieurs composés intéressants. En effet, le calcium, les bactéries (les fameux probiotiques!) et les protéines qui promeuvent la satiété s’y retrouvent. Les peptides bioactifs qui sont dérivés de la caséine (la protéine du lait) ainsi que des gras laitiers connus tels que l’acide transpalmitoléique en font aussi partie.

Des chercheurs de l’Université Harvard se sont penchés sur l’acide transpalmitoléique, une matière grasse retrouvée dans les produits laitiers. Ils ont démontré qu’elle était associée avec une réduction pouvant aller jusqu’à 60 % du risque de développer le diabète de type 2. Cette affirmation est véridique chez ceux qui adoptaient une diète riche en cette matière grasse, contrairement à ceux qui n’en consommaient que très faiblement.

Mais quel yogourt choisir?

Depuis environ 5 ans, les produits ne cessent d’apparaître dans la section des yogourts. On retrouve désormais le populaire yogourt grec riche en protéines aux côtés de yogourt sans gras sucrés au sucralose. Devant une telle offre, on peut facilement se perdre! Une nouvelle étude canadienne a conclu que les yogourts sans gras étaient majoritairement consommés chez les individus présentant un surpoids alors que les yogourts riches en gras (> 2 % m.g.) étaient consommés majoritairement chez les individus de poids dits normaux.

Psst! Les personnes qui optaient pour les yogourts sans gras, probablement dans le but de contrôler la quantité de gras dans leur diète quotidienne, n’arrivaient même pas à consommer moins de gras au final! Il y aurait peut-être là un phénomène de déculpabilisation renvoyant à une compensation vers d’autres types d’aliments riches en gras.

La consommation de yogourt, peu importe le pourcentage de gras, est associée avec une réduction des niveaux de triglycérides et d’insuline, selon les chercheurs. La santé du coeur en est ainsi améliorée. Ils encouragent donc la consommation de yogourt et même la consommation de yogourt riches en gras…

En Europe, bien qu’on retrouve de plus en plus de produits allégés, le yogourt grec régulier est riche en gras. Il peut contenir jusqu’à 10 g de gras par portion de 7 oz! Les matières grasses lui permettent d’avoir cette texture crémeuse et onctueuse, tout en permettant d’atteindre un sentiment de plénitude (satiété) bien plus vite.

Le yogourt comme substitut aux matières grasses 

Psst! Savais-tu que le yogourt est un excellent substitut aux matières grasses?

Il est parfait dans tes recettes de muffins, gâteaux ou pains aux bananes! Pour les gâteaux, il suffit simplement de conserver un minimum de 3 c. à soupe de gras par tasse de farine. Pour les muffins, remplace jusqu’au 2/3 de la quantité totale de gras par un volume égal de yogourt.

Psst! Ajoute aussi du yogourt à tes déjeuners pour un apport supérieur en protéines!

En résumé !

Bref, le yogourt est un aliment versatile qui peut certainement être consommé comme un dessert. Utilise-le aussi dans la confection de tes meilleures recettes!

Terme connexe

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à l'infolettre pour ne rien manquer!

Les nouveautés, de délicieuses recettes et une foule de conseils pratiques, c'est bon pour toi!