Les Québécois sont unanimes : le sirop d’érable est sans aucun doute l’un des meilleurs produits d’ici. On aime l’offrir en cadeau à nos cousins Français et les Japonais en raffolent tout simplement. Cet aliment tant convoité fait littéralement partie de notre patrimoine alimentaire. Est-ce réellement un meilleur sucre pour la santé ? Zoom sur ce qui distingue ce nectar apprécié de tous.

Plus qu’un sucre

En plus de son goût exquis, le sirop d’érable offre quelques avantages. Il contient des substances phytochimiques – composés présents naturellement dans les végétaux qui agissent comme de véritables antioxydants. Ce liquide sucré et ambré contient également de petites quantités de minéraux tels que le calcium, le magnésium et le potassium, ce qu’on ne retrouve pas dans le sucre blanc raffiné. Finalement, les chercheurs ont déterminé que le sirop d’érable possède un indice glycémique moindre que les autres types de sucres, ce qui se répercute par une plus faible élévation de la glycémie (taux de sucre dans le sang).

Quelques pièges à éviter

Avec modération s.v.p. 

Nombreux sont les gens qui ajoutent beaucoup plus de sirop étant donné que ce produit est moins raffiné que le sucre blanc. Attention, il est important de se rappeler que ce dernier est un sucre simple tout comme la cassonade, le sirop de maïs, le miel et le sucre blanc. En effet, pour une cuillère à table, soit 15 millilitres de sirop d’érable, on doit compter environ 15 grammes de glucides, soit autant que dans une quantité équivalente de sucre blanc. Bref, le sirop d’érable s’avère donc être une bonne substitution du sucre blanc dans notre alimentation, mais à une proportion égale ou moindre.

« Se la couler douce »

Étant donné sa consistance liquide, il est facile de garnir trop généreusement nos plats (yogourt, crêpes, desserts, etc.). Le sirop pénètre, se mélange aux aliments et ainsi, la quantité présente semble inférieure à celle réellement ajoutée. Fais l’exercice suivant : verse d’abord la quantité de sirop habituellement consommée dans un bol séparé et ajoute-le ensuite au plat désiré (c.-à-d. gruau). Tu serais sans doute très surpris de constater qu’il y en a si peu dans ton gruau alors que dans le bol, la quantité semblait amplement suffisante.

Savais-tu que la Belle province contribue à elle seule à près de 72% de la production mondiale de sirop d’érable?

Quelques stratégies à adopter

Tu es amoureux des produits de l’érable? Découvre les produits dérivés. Étant donné que leur consistance est solide, il est plus facile de contrôler la quantité et ce, sans, pour autant affecter l’intensité des saveurs.

  • Perles d’érable : Idéal pour agrémenter tes cocktails, tes salades ou encore pour parsemer sur des amuse-gueules.
  • Flocons d’érable : Ils conviendront parfaitement pour garnir tes gruaux, lattés, muffins, yogourts, etc.

En résumé !

En conclusion, que ce soit pour son goût exquis, pour sa polyvalence ou encore pour sucrer ses plats de façon locale, le sirop d’érable rehaussera admirablement tes recettes. Or, bien qu’il soit plus naturel que le sucre blanc raffiné, il n’en demeure pas moins un sucre. Ajoute-le donc avec parcimonie et savoure chaque bouchée!

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à l'infolettre pour ne rien manquer!

Les nouveautés, de délicieuses recettes et une foule de conseils pratiques, c'est bon pour toi!