• Comment lire le tableau de la valeur nutritive
  • Comment bien lire la liste d'ingrédients et l'étiquette nutritionnelle?

    Le tableau de valeur nutritive, ton meilleur ami à l'épicerie!

Tu es devant l’allée des craquelins et tu peines à déchiffrer les étiquettes nutritionnelles qui se retrouvent sur les innombrables produits offerts? Tu n’es pas seul! Santé Canada a d’ailleurs apporté des changements récemment visant à améliorer le tableau de la valeur nutritive et la liste des ingrédients qui se trouvent sur les étiquettes des aliments. Le but était d’améliorer leur compréhension afin d’aider les Canadiens à faire des choix éclairés. Mais comment bien lire l’étiquette nutritionnelle et la liste d’ingrédients et comprendre toutes les informations? La clé est dans le tableau de valeur nutritive!

Psst! Connais-tu les pires additifs alimentaires? Porte une attention particulière à ces derniers quand tu consultes la liste d’ingrédient et l’étiquette nutritionnelle d’un produit! 

Comment lire le tableau de la valeur nutritive?

Le tableau de valeur nutritive représente l’élément central des étiquettes nutritionnelles. En effet, une grande partie de l’information relative au profil nutritionnel des aliments s’y retrouve. Il est donc primordial de bien savoir les déchiffrer afin de faire des choix éclairés.

La liste d’ingrédients

Tous les ingrédients à base de sucre seront regroupés entre parenthèses suivis du mot « sucre ». Ainsi, si un aliment contient plusieurs types de sucres, il se retrouvera au début de la liste et il sera plus facile de le repérer.

Psst! Voici quelques exemples concrets de sources de sucres qui seront regroupés sous le terme « sucres » : sucre blanc, cassonade, sirop d’érable, miel, mélasse qualité fantaisie, jus de fruits concentrés et concentrés de purée de fruits…

Note aussi que les noms usuels des colorants alimentaires seront déclarés. Il sera ainsi plus facile pour les consommateurs de les identifier et de reconnaître leur présence. 

La portion indiquée

Les portions indiquées seront maintenant établies selon les quantités de référence règlementaires. En d’autres mots, ces quantités de référence représentent la quantité d’aliments généralement mangée en une seule fois. Ainsi, les portions indiquées seront plus réalistes et reflèteront mieux ce que les consommateurs ont l’habitude de manger.

Comme la portion est déterminante pour toutes les informations déclarées sur les étiquettes (le tableau de valeur nutritive), ce changement facilitera considérablement la comparaison entre les produits et entre ce que l’étiquette nutritionnelle déclare et ce qui est réellement consommé.

Le cas des aliments vendus en contenants d’une seule portion

Pour les aliments vendus en portion individuelle, la portion sera désormais basée sur la portion contenue dans l’emballage. Ce sera le cas d’une bouteille de jus d’orange de 355 ml, par exemple. Halte aux calculs pour obtenir le profil nutritionnel de ce qui est réellement consommé en une seule occasion!

Les aliments vendus en emballages de plusieurs portions 

  • Les aliments pouvant être mesurés : le yogourt illustre très bien ce changement. Désormais, le tableau de valeur nutritive des yogourts tiendra compte de la même quantité de référence, soit 175 g (3/4 tasse). Il sera donc beaucoup plus facile de comparer les différents produits eux.
  • Les aliments vendus en morceaux ou qui sont divisés avant d’être mangés : les craquelins illustrent très bien ce concept. As-tu déjà tenté de comparer plusieurs marques de craquelins? Les poids des portions indiquées sur le tableau de valeur nutritive peuvent significativement varier. La portion se rapprochera maintenant de la quantité de référence, soit 20 g. Il sera plus réaliste de comparer une portion de craquelins de 21 g à une autre de 19 g. La gymnastique des mathématiques ne sera plus requise devant les rayons débordant de variétés.
  • Les quantités d’aliments généralement consommées : l’exemple le plus frappant est le pain tranché. Les portions tiendront compte de ce que les gens ont l’habitude de consommer, soit deux tranches dans ce cas-ci. Ce changement facilitera grandement la comparaison des produits puisque le poids des différents types de pain peut beaucoup varier. Le poids correspondant en grammes sera aussi déclaré. Ceci te permettra d’identifier si un pain de grains entiers a un poids plus élevé qu’un pain blanc, par exemple.

Les allégations

Les allégations sont acceptées par Santé Canada lorsqu’il y a suffisamment de preuves scientifiques pour appuyer une allégation santé.

L’allégations santé

Ce type d’allégation établit un lien entre la consommation d’un aliment et l’état de santé. Les fabricants ne peuvent donc pas faire d’allégations sur leurs produits si elles n’ont pas été acceptées par Santé Canada.

L’allégation relative à la teneur en nutriments

Plusieurs allégations sont permises en fonction de la teneur spécifique en nutriments. Une nouvelle allégation « faible en sucres» sera désormais acceptée. Comme pour toutes les allégations relatives à la teneur en nutriments, les produits doivent répondre à des critères très stricts afin que les fabricants puissent les promouvoir.

3 conseils pratiques pour bien lire le tableau de valeur nutritive

  • Les portions : lors de la comparaison de produits, vérifie d’abord s’ils ont une portion similaire, sinon ajuste les quantités. Assure-toi de comparer la portion indiquée à celle que tu consommes réellement. Si tu en consommes plus ou moins, n’oublie pas d’ajuster les nutriments et les calories contenues.
  • Les pourcentages de valeur nutritive : rappele-toi que 5 % ou moins c’est peu; 15 % ou plus, c’est beaucoup. Par exemple, on vise des pourcentages élevés pour les fibres, le calcium, le fer, la vitamine A et des valeurs plus faibles pour le sodium et les lipides saturés et trans.
  • La liste des ingrédients : tous les ingrédients contenus dans l’aliment y sont listés en ordre décroissant de poids. L’ingrédient présent en plus grande quantité sera donc le premier de la liste d’ingrédients.

N’oublie pas de considérer les aliments dans leur ensemble et de jeter un coup d’oeil à la liste d’ingrédients! L’étiquette nutritionnelle est ta meilleure amie à l’épicerie pour comparer les divers produits pour faire le bon choix, le choix bon pour toi!

En résumé !

En espérant que ces nouveaux apprentissages liés à l’étiquetage alimentaire faciliteront tes achats à l’épicerie. Il ne te reste plus qu’à mettre à profit ces quelques conseils pratiques pour t'aider à faire des choix sensés lors de ta prochaine visite au supermarché - ou en ligne!

Terme connexe

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à l'infolettre pour ne rien manquer!

Les nouveautés, de délicieuses recettes et une foule de conseils pratiques, c'est bon pour toi!