• Les troubles alimentaires, ce qu'il faut savoir
  • Hyperphagie boulimique : 13 conseils pour t'en sortir

    Les troubles alimentaires Des conseils pour t'aider à travers ce trouble des conduites alimentaires

Manger, c’est un des meilleurs plaisirs de la vie. Malheureusement, pour certains, l’alimentation peut aussi entrainer des troubles alimentaires. Ces derniers se caractérisent non seulement par de graves perturbations des comportements alimentaires, mais aussi par une détresse émotionnelle importante. Ils apparaissent habituellement lors de l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Aussi, les troubles alimentaires affectent dix fois plus souvent les femmes que les hommes. Consulte ces pistes de solution pour contrer l’hyperphagie boulimique!

BON À SAVOIR : L’hyperphagie boulimique, c’est quoi? Lis l’article pour en apprendre plus sur ce trouble alimentaire.

La définition de l’hyperphagie boulimique 

Ce trouble des conduites alimentaire ressemble à la boulimie mentale. Or, la personne atteinte d’hyperphagie boulimique a parfois un comportement alimentaire incontrôlable qui la pousse à consommer de grandes quantités de nourriture en une courte période de temps. Cette quantité est certainement plus élevée que ce que la plupart des gens consommeraient dans des circonstances similaires.

Cela dit, contrairement à la boulimie, il y a absence de comportements compensatoires tels les vomissements ou l’exercice physique intense suite à l’épisode de compulsions alimentaires. Toutefois, la personne peut tout de même se sentir coupable suite à cette perte de contrôle et cela peut avoir des effets négatifs sur sa santé mentale. D’ailleurs, le trouble d’hyperphagie est souvent accompagné de troubles mentaux ou de troubles psychiatriques tels les troubles dépressifs ou les troubles anxieux.

Aussi, il arrive que ce trouble de comportement alimentaire soit causé par un régime alimentaire trop restrictif ou une restriction calorique.

ENCORE BON À SAVOIR : Découvre ce qu’il faut savoir sur les troubles alimentaires. Dans cet article, BPT t’aide à trouver de l’aide pour vaincre un problème alimentaire.

Voici 13 conseils pour t’aider à sortir de l’hyperphagie boulimique

1. Lâche prise sur le poids et sur le temps de la démarche

N’espère pas des résultats très rapides… Tu dois ralentir! Dans un premier temps, travaille sur les difficultés psychologiques reliées au trouble alimentaire. Ensuite, tu pourras discuter de ce que tu veux faire avec ton corps.

2. Accepte d’être déstabilisé

Changer c’est difficile et douloureux, mais ça apporte de la fierté et un sentiment de liberté! Tu devras peut-être changer tes croyances, tes comportements, tes façons de penser… Mais tu vas y arriver. Tu peux vaincre l’hyperphagie boulimique!

3. Reconnais que la démarche n’est pas linéaire

Des moments seront plus faciles, d’autres plus difficiles. C’est tout à fait normal, car tu ne peux pas être abstinent de la nourriture comme il est le cas avec les autres dépendances. Plutôt que de te taper sur la tête, questionne-toi sur le pourquoi. Pourquoi tel événement m’a poussé à manger? Les rechutes deviendront peut-être moins grandes, puisque tu auras alors compris ce qui se passe avec ton comportement. Si tu te tapes sur la tête, tu génères des affects négatifs. Tu dois donc trouver d’autres stratégies pour calmer tes envies. Ne prends pas le poids comme un indicateur unique.

4. Remets en question tes croyances sur l’hyperphagie

Déconstruis tes pensées envahissantes en lien avec le trouble alimentaire pour mieux les reconstruire.

5. Diminue la restriction alimentaire et cognitive pour aider ton trouble alimentaire

Pour y parvenir, ramène tous les aliments sur le même pied d’égalité, sans les voir comme de bons ou de mauvais aliments. Lis cet article pour t’aider à mieux comprendre ce qu’est la restriction cognitive.

6. Reconnecte avec la nourriture et avec tes signaux de faim et de satiété

En reconnectant avec tes signaux de faim et de satiété, ton corps te guidera à manger la quantité de nourriture dont il a besoin. Prends le temps de manger chaque bouchée et de ressentir les signaux de ton corps. Évidemment, lors de crises d’hyperphagie, les aliments sont ingérés en une période de temps limitée, ce qui rend difficile l’écoute des signaux.

7. Vise l’atteinte de ton poids naturel au lieu de ton poids santé

Le poids santé est déterminé par l’IMC et ne tient pas compte de la musculature (les muscles pèsent plus que le gras) alors que le poids naturel serait génétiquement programmé à la naissance. Le poids naturel variera en fonction du nombre de régimes effectués. Il augmentera avec le nombre de tentatives. Il augmente aussi avec le vieillissement. Le poids naturel n’est pas calculable. C’est un état de bien-être ou de confort dans lequel tu te sens bien. N’essaie donc pas toujours de perdre du poids ou de changer ton apparence physique pour tenter de répondre aux critères de la société. Autrement, tu risques de vivre sans cesse dans l’insatisfaction corporelle!

8. Sois globalement plus actif

Si tu es une personne plus artistique, choisis des projets qui te colleront à la peau. Le concept doit être élargi : ce ne sont pas seulement les efforts et les calories dépensées en vue de la perte de poids qui sont évoqués. Donne moins d’importance à cette sphère, en ne le voyant pas d’un côté performance, mais plutôt dans une optique de te faire du bien. Bouge, va prendre l’air, magasine, penche-toi sur l’horticulture… Identifie tes propres désinhibiteurs (distractions (télévision, médias sociaux), fatigue, manque de sommeil, stress, sensibilité aux stimuli agréables, alcool) pour combattre l’hyperphagie boulimique. En t’occupant ou en étant plus actif, tu auras une meilleure santé mentale et une meilleure santé physique!

9. Apprends à nommer adéquatement tes émotions lors de tes troubles alimentaires

Les crises de boulimie et l’ingestion d’une grande quantité de nourriture sont souvent occasionnées par une émotion angoissante. D’ailleurs, le stress, la culpabilité et la frustration ressentie dans les heures ou les jours suivant la ou les pertes de contrôle pourraient déclencher d’autres crises d’hyperphagie. Ce pour quoi on dit souvent que le trouble d’hyperphagie est un cercle vicieux.

Fais des liens entre les émotions et la nourriture plutôt que de tenter de te blâmer d’avoir mangé. Manger tes émotions, ce n’est pas la solution!

10. Nuance tes pensées et évite la pensée extrême du tout ou rien

Comprends plutôt les liens entre les émotions et le besoin de manger associé au trouble alimentaire. Tu connais le phénomène du tout ou rien – aussi appelé le phénomène du tant pis ou du F**k it?

Or, en comprenant davantage les liens causant tes conduites alimentaires problématiques, tu pourras les travailler directement et ainsi améliorer ton contrôle alimentaire et tes comportements alimentaires.

11. Visite ton enfant intérieur

N’aie pas peur d’écouter ce qui se passe en dedans. Soigne tes blessures du passé qui t’ont amené à développer l’hyperphagie boulimique et à baigner dans le monde des troubles des conduites alimentaires.

C’est d’ailleurs l’un des thèmes abordés dans l’excellent livre Oui, tout est permis – Positiver son alimentation, se motiver et passer à l’action.

12. Repense ta vie actuelle et fais le ménage dans tes relations

Souvent, tu peux ne pas être satisfait de ta vie au moment présent. Plus tu es satisfait, moins tu vas avoir besoin de la nourriture pour gérer des situations fâcheuses. Peux-tu faire des changements? Parfois, il peut s’agir de petits ou de plus gros ajustements comme couper des liens, déménager ou retourner aux études…

13. Reconnais le chemin parcouru et fais preuve de compassion envers toi-même

C’est le plus important! Fais-toi aider au besoin. N’hésite jamais à en parler! C’est le premier pas vers la guérison de ton trouble alimentaire! Et, crois-nous, c’est bon pour toi!

En résumé !

Tout compte fait, il y a plusieurs ressources et trucs pour te sortir de ce tourbillon. Les troubles alimentaires sont plus présents que jamais, et il est temps d'y remédier! En appliquant ces trucs pour contrer l'hyperphagie boulimique, tu vas être bon pour te sentir mieux dans ta peau. C'est ce qu'on souhaite. Si tu n'y parviens pas, ne sois pas gêné de demander l'aide d'un professionnel. N'oublie pas que plusieurs ressources sont à ta portée!

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à l'infolettre pour ne rien manquer!

Les nouveautés, de délicieuses recettes et une foule de conseils pratiques, c'est bon pour toi!