Considéré comme un mets de luxe et généralement réservé pour des occasions spéciales, le homard du Québec se déguste à prix plus modeste entre les mois d’avril et juin. Par ailleurs, ce crustacé est encore l’une des plus grandes sources de revenus des régions maritimes et côtières. Guédilles au homard, pâtes au homard, gratin de homard, bisque de homard… Parions que tu ne connais pas aussi bien ce petit être marin que tu ne le crois!

10 faits que tu veux savoir sur le homard

1. Comment différencier un mâle d’une femelle?

C’est simple! Tourne le homard sur le dos et regarde sous sa queue. Observe bien les premières pattes à la base du thorax. Chez le homard femelle, les crochets sont plus petits, souples et mous. Chez le mâle, ces crochets sont gros, durs et plutôt blanchâtres. De plus, la queue des femelles est généralement plus large que celle des mâles.

2. Le sexe de votre homard influence son temps de cuisson!

Oui, oui… Les femelles demandent un temps de cuisson d’environ 10 à 12 minutes par livre alors que les mâles ne requièrent que 8 à 10 minutes de cuisson par livre.

3. Le homard était auparavant abondant

Au 17e et 18e siècle, les homards étaient tellement nombreux que les surplus étaient donnés aux plus démunis, aux veuves, aux orphelins et aux prisonniers. Dans certaines régions, ce crustacé était même utilisé comme fertilisant pour les jardins et les terres agricoles! C’est seulement au 19e siècle qu’il a enfin regagné ses lettres de noblesse.

4. Toutes les parties du homard sont-elles comestibles?

Presque. Seuls l’estomac (qui se trouve à l’arrière de la tête) et l’intestin (la veine noire qui fait la longueur de la queue) ne sont pas comestibles. Sinon, la chair, les œufs, le foie, le gras et le sang du homard peuvent être consommés.

Psst! Tu adores les poké bowl? Imagine un bol au homard! Change la protéine de ta recette préférée de bol poké pour du homard!

5. Les homards sont omnivores

Eh oui! Ils consomment généralement des plantes, des vers, des petits poissons, des mollusques et d’autres crustacés! Aussi, lorsqu’ils sont en captivité pour de longues périodes et que la nourriture est restreinte, ils ont parfois tendance à devenir cannibales et à se manger entre eux.

6. Le crustacé grandit toute sa vie

Contrairement aux humains, le homard ne cesse jamais de grandir tout au long de sa vie. Puisque sa carapace n’est pas du tout extensible, il doit la changer à mesure qu’il grandit. On appelle ce phénomène la mue. Le homard mue de 4 à 5 fois durant sa première année, puis une fois par an lorsqu’il est adulte. Comme la longévité d’un homard est d’environ 45 à 50 ans, il connaîtra plusieurs mues durant sa vie, dont environ 20 pour atteindre sa taille commerciale.

7. Il peut sentir la douleur

Plusieurs études démontrent que les homards sont capables de percevoir la douleur. La Suisse a alors légiféré la façon dont ses habitants doivent mettre à mort les crustacés. En effet, puisqu’il est estimé que les homards peuvent attendre jusqu’à 3 minutes avant de perdre conscience lorsqu’ils sont plongés dans l’eau bouillante, ce geste est considéré comme de la maltraitance envers les animaux. Ainsi, depuis mars 2018, ils doivent être étourdis avant la cuisson.

8. La couleur du homard change-t-elle?

As-tu déjà remarqué que la couleur de la carcasse de homard se modifie avec la cuisson? C’est tout à fait normal. Avant sa cuisson, le homard retrouvé en Amérique est plutôt brun. Une fois cuit, il deviendra rouge, car sa carcasse contient un pigment appelé l’astaxanthine. C’est ce pigment résistant à la chaleur qui lui confère sa couleur rougeâtre.

9. Utilises-tu les carcasses de viande, de poisson ou de fruits de mer pour cuisiner?

Tu peux le faire… En fait, tu devrais le faire! Entre autres, cuisine ton fond de homard maison!

Pour y arriver, laisse mijoter un oignon haché, deux gousses d’ail émincées, environ 250 ml de vin blanc et 250 ml de tomates coupées. Assaisonne généreusement de sel et de poivre. Plonge la carcasse et couvre le tout d’eau. Laisse mijoter une bonne heure avant de filtrer le tout. Miam, un délicieux bouillon de homard!

10. Les valeurs nutritives du homard

Qu’en est-il des valeurs nutritives du homard? Si on considère qu’un homard de 750 g ne donne environ que 150 g de chair comestible une fois cuit, un unité par personne est une belle portion. 150 g de chair fournit seulement 135 calories, 1,3 g de lipides et aucun glucides. En revanche, il fournit une bonne dose de protéines, soit 29 g pour la même portion!

En résumé !

Bref, maintenant tu en connais plus sur le homard, un crustacé plus qu'apprécié au Québec! Utilise-le encore plus souvent pour agrémenter tes plats ou comme pièce vedette.

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à l'infolettre pour ne rien manquer!

Les nouveautés, de délicieuses recettes et une foule de conseils pratiques, c'est bon pour toi!