• Les risques à sauter le petit-déjeuner?
  • Sauter le petit-déjeuner : les risques

    Quelques exemples de déjeuners!

Ah, les raisons! On se sent toujours obligé de se justifier, d’autant plus quand on sait pertinemment que l’un de nos mauvais plis devrait être sujet à amélioration. Dans une optique de perte de poids, on se dit qu’il faut se priver, couper les calories et ne pas grignoter, mais le fait de sauter des repas, plus particulièrement le petit-déjeuner, peut s’avérer une mauvaise idée.

Lorsqu’on souhaite améliorer son alimentation notamment pour perdre du poids, il est nécessaire de manger régulièrement. Il faut donc s’alimenter au moins 3 fois par jour : au petit-déjeuner, au dîner et au souper. À ces 3 repas peut s’ajouter une collation (riche en protéines ou, avant le sport, riche en glucides).

Le fait de sauter un ou plusieurs repas expose à des envies irrépressibles de grignoter. Si tu résistes, ton corps pourrait entreposer le surplus calorique de ton prochain repas. Il faut donc apprendre à écouter son corps et, sur ce point, chaque individu réagit différemment.

Dans la vie, il y a ceux qui n’ont jamais petit-déjeuné et qui croient que c’est normal; il y a ceux qui vivent dans la routine et qui ont pris soin d’y incorporer le petit-déjeuner; il y a les retardataires ou les adeptes du « snooze » qui ne mangent pas ou qui mangent sur le pouce; il y a les compatissants qui préparent le petit-déjeuner pour toute la famille mais qui ne prenne pas le temps de manger; et il y a les oiseaux de nuits qui rentrent aux petites heures et qui se lèvent très tard!

De quelle catégorie fais-tu partie?

C’est important de déjeuner!

Peu importe ton mode de vie, il va de soi que le petit-déjeuner doit s’intégrer à ta routine matinale et devenir le pilier d’une bonne journée. Quand on commence bien la journée et qu’on a de l’énergie, nos réalisations ne sont que plus belles!

Avant tout, il faut savoir que plusieurs facteurs peuvent masquer la faim, comme le stress et les préoccupations de toutes sortes. Lorsqu’on est très occupés, il peut également arriver qu’on ne ressente pas la faim. Mais elle n’est pas absente pour autant! Si le temps est une contrainte qui t’empêche de manger le matin, réveille-toi une quinzaine de minutes plus tôt et prends le temps de petit-déjeuner.

Le repas du petit-déjeuner ne rime pas toujours avec brunch. Il n’est pas nécessaire d’avaler 2 oeufs tournés avec du jambon, 2 rôties et des pommes de terre rissolées tous les matin. Souvent, très peu de cuisine est nécessaire et ton repas peut être prêt en quelques minutes. Rappelle-toi qu’un bon petit-déjeuner devrait être nutritif, soutenant et varié.

Voici quelques exemples de parfaits petit-déjeuners :

  • 1 bol de céréales riches en protéines et en fibres + lait écrémé + 1 fruit frais;
  • 1 ou 2 rôties de pain grains entiers + beurre d’arachides + 1 banane;
  • 1 omelette aux légumes (1 oeuf entier et des blancs d’oeufs liquides) + 1 verre de lait;
  • Cubes de fromage allégé (de 1 à 2 onces) + 1 grappe de raisins + 1 muffin à l’avoine maison;
  • 1 bol de gruau d’avoine assaisonné à ton goût (muscade, cassonade, cannelle) + 1 verre de lait + 1 fruit frais;
  • 1 bol de céréales pour bébé préparées avec du lait ou une boisson de soya + 1 verre de jus d’orange + quelques noix;
  • 1 smoothie aux fruits tropicaux ou aux baies des champs (fait à partir de tofu dessert, de lait écrémé, de yogourt grec et de fruits congelés);
  • 1 coupe de yogourt grec avec granola maison garni de fruits frais, congelés ou en conserve;
  • 1 barre muffin du commerce riche en protéines et en fibres;
  • Et pour les plus pressés : 1 supplément alimentaire de type Boost™ ou Ensure™, ou 1 Essentiel du déjeuner de Nestlé Carnation™ + 1 fruit frais.

Si tu n’as pas faim en te levant, prépare-toi pour le boulot, fais quelques exercices, prends ta douche, habille-toi et déjeune juste avant de partir. Ainsi, tu auras peut-être retrouvé l’appétit. Si tel n’est pas le cas, je te suggère d’apporter ton déjeuner et de le manger sur ton lieu de travail. Si tu as accès à une cuisine et à un réfrigérateur au bureau, laisse-toi une miche de pain, un pot de beurre d’arachides et ton jus préféré. L’option « restaurant » peut devenir une possibilité pour certains matins, mais encore faut-il faire les bons choix…

Du café avec le petit-déjeuner?

D’ailleurs, attention! Personne n’a la même tolérance au café!

Si tu es un caféinomane, BPT te suggère d’attendre d’être au travail avant de prendre ton premier café. En effet, consommé en même temps que le petit-déjeuner, le café peut parfois se substituer à certains aliments qu’il aurait été bon de privilégier, tels que des rôties de grains entiers, des oeufs, des fruits frais, du yogourt, du kéfir… De plus, il n’est pas conseillé de prendre plus de 400 mg de caféine dans la journée, que ce soit sous forme de café, de thé ou autre. Si tu ne peux faire de concessions, BPT te suggère de réduire le format de ton café du matin et d’opter pour un espresso ou encore un latté (qui fera augmenter ta consommation de produits laitiers).

Psst! Tu peux également boire ton café dans de plus petites tasses!

Souvent, les tasses pour voyageur qu’on apporte dans l’auto représentent 2 tasses régulières, soit 500 ml. Attention également au café à apporter offert dans les chaînes de restauration rapide : les formats qui y sont suggérés peuvent rapidement devenir démesurés et exposer à un surplus de caféine.

Tu manques d’énergie durant la journée? Peut-être que ton équilibre alimentaire n’est pas optimal? Peut-être que tu ne fais pas assez de sports? Peut-être que ton sommeil n’est pas réparateur? Le fait de prendre un café (ou une boisson énergisante) peut créer un état d’éveil passager, mais ne remplacera jamais cette sensation d’énergie revigorante apportée par un mode de vie actif.

Tu aimes ? Tu partages !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Abonne-toi à l'infolettre pour ne rien manquer!

Les nouveautés, de délicieuses recettes et une foule de conseils pratiques, c'est bon pour toi!